•  

    Mon coeur souffre
    La maladie qui est montée en lui
    C'est la pourriture qui a pris (la beauté)
    Ces jours-ci sont plus longs que des années
    J'attends l'arrivée
    Mon coeur a trahi, c'est fini
    Hé muraille rocheuse de l'étranger, aie bon coeur
    Enlève de dessus moi la brume
    Nous avons détruit le soleil jusqu'au quartier

    Faucon de la muraille rocheuse de l'étranger
    Quand je t'aurai comme ami
    Lève-toi, tous les deux on va se promener
    Depuis la montagne je me suis mis en route
    Titre de permission en poche
    Je vais rendre visite à ma mère
    Le nouvel an est passé
    Je vais la voir pour fêter lεid
    Elle habite toute seule dans le souci


    Jusqu'aux montagnes des At €issi
    Je vais presser le pas
    Ils ne m'ont donné que très peu de jours de permission
    Un avion est en train de tourner
    Comme un vautour au-dessus de moi
    Il a largué (ainsi que cela se fait)
    Avec la puissance de feu qu'ils ont réunie
    Comme s'il y avait de la grêle
    Je vais mourir et personne ne le saura


    Pitié, ô maman je vais mourir
    En plus je ne te verrai pas
    Aujourd'hui ma dernière heure a sonné
    Quand j'ai quitté ton regard
    Je pensais que je reviendrais
    Tout comme mes frères
    Hélas ! Je vais mourir et ne serai pas enterré
    Il n'y aura pas de lendemain pour moi
    Ce sont les chacals qui se repaîtront de ma chair


    (Tayemmat)


    Ô bons esprits
    Ô muraille rocheuse de l'étranger, remue-toi !


    J'observe le chemin qui t'a emporté
    Toi et ceux de ton age
    Je crois toujours qu'un jour il te rendra à moi
    Les soldats me disent :
    "Nous venons de voir ton fils"
    Imagine maintenant qu'il me revienne !


    Bien qu'ils l'aient juré, je n'y croirai pas
    Comment pardonnerai-je
    A quelqu'un qui me raconte (une telle chose)
    J'ai sacrifié ma jeunesse pour toi
    Même si j'ai été sans pitié avec toi
    Je te pardonne, bel enfant


    (Lwennas)

    Il vaut mieux que tu ne saches pas que je suis mort
    Plutôt que de me voir (dans cet état)
    Comme ça tu vivras dans l'espoir
    Tu croiras que je suis encore vivant
    Qu'un jour je reviendrai
    Les soucis s'arrêteront, ça sera fini
    Tandis que si tu apprenais la vérité
    Ah maman tu tomberais
    Il n'y aura personne pour fermer tes yeux


    Tu as sacrifié ta jeunesse
    Tu as veillé sur moi / Tu m'as élevé
    C'est la vie, toi tu étais vouée à la peine
    Tu as juré et tu n'as pas trahi ta parole
    Aucun autre ne t'a prise pour épouse
    Et dans la vieillesse tu te retrouves encore dans l'oppression


    C'est mieux pour toi que tu n'aies pas vu
    Celui que tu aimais à ce point
    Dis seulement qu'il est encore vivant
    Ce n'est pas une chose que tu pourrais supporter
    Ah maman tu serais prisonnière
    On est là pour être donné en sacrifice à l'Algérie

     

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires